lundi 15 mai 2017

Il va nous manquer !

Le pianiste Tom Mac Clung nous a quittés dans la nuit du13 au 14 mai suite à une longue maladie. Vous êtes nombreux à l’avoir entendu ici à Nîmes puisque nous l’avions invité à plusieurs reprises : en 2011 en duo avec Jean-Jacques Elangué, en 2014 en trio avec Mourad Benhammou et Matyas Szandai et plus récemment pour l’enregistrement du concert de Sylvia Howard en 2016, et un magnifique duo en janvier dernier avec Bobby Few. On avait pu aussi l’entendre aux côtés d’Archie Shepp à Junas. Pianiste remarquable au jeu très inventif, mélodique mais aussi audacieux, influencé par ses pianistes favoris Thelonius Monk et Mal Waldron, c’était aussi un personnage très attachant, sensible, chaleureux, un ami pour beaucoup d’entre nous. Toute l’équipe de Le Jazz Est Là qui a eu l’occasion de le fréquenter (en particulier en septembre dernier) est très touchée par sa disparition. Il nous reste sa musique. Nous ne l’oublierons pas !
Patrice Goujon le 15 mai 2017


photo par Jarou 

samedi 13 mai 2017

Dernier concert avant l'été : ça va chauffer !


Pour ce dernier concert avant l’été, Le Jazz Est Là reçoit le vibraphoniste Bernard Jean qui s’entoure pour l’occasion de musiciens qu’il connaît de longue date et dont la carrière s’est forgée au travers de collaborations avec de grands noms du jazz. Sangoma Everett enregistre et se produit aux côtés du pianiste Kirk Lightsey avec Ricardo Del Fra Fresh Air, avec Mal Waldron et Cecil Mc Bee, il joue dans le quartet de Clifford Jordan, aux côtés du regretté Joe Lee Wilson qui affectionnait particulièrement son jeu. Il est le batteur de La Note Bleue avec Barney Wilen, Alain Jean-Marie… Mario Stantchev fait ses débuts au piano avec un quartet célèbre en Bulgarie. En France, très actif à l’IMFP de Salon de Provence et au Conservatoire de Lyon, il a l’occasion de fréquenter Ron Carter, Daniel Humair, Enrico Rava… Louis Petrucciani enregistre en 1989 avec Sangoma et Horace Parlan, avec Mario Stantchev en 2004, Bobby Few, Sangoma, Talib Kibwe sont à ses côtés dans Egyptian Oasis en 1986… Réunis par le vibraphoniste dont le jeu bien personnel met en relief toutes les subtilités de l’instrument au profit d’une musique bien collective propulsée par l’énergie de chacun, on peut s’attendre à un grand moment !
Patrice Goujon








lundi 24 avril 2017

Exposition BRUXELLES au Hors Série : JAZZ NEW-YORK POESIE

Si vous êtes à Bruxelles, venez voir mon exposition et invitez vos ami(e)s de l'art et surtout du bon JAZZ!

Hors-Série, 67 rue du Midi, Bruxelles  


Nous avons le plaisir de vous convier au vernissage de l'exposition "Jazz, New York, Poésie" de Ton van Meesche au magasin Hors-Série le jeudi 27 avril à partir de 18h30 !

Fou de jazz, Ton essaye au travers de ses peintures de saisir l'énergie et le mouvement de cette musique où la liberté et la créativité occupent une place prépondérante, avec l'objectif affiché de faire "swinguer" ses œuvres.

"Faire des aquarelles me donne souvent les mêmes impressions que la musique de jazz, parce que c'est un façon de peindre, qui a beaucoup moins de «  règles » que la peinture à l'huile. On peut aussi s'exprimer avec plus de liberté et de créativité . Mon professeur, le néerlandais Cor Hak de Haarlem (Pays-Bas) me disait souvent: » faire des aquarelles c'est excellent pour des gens libres, pleins de créativité, mais il faut oser utiliser les couleurs vives et surtout il faut s'arrêter de peindre avant d'en avoir envie , sinon l'image va manquer de l'expression libre. »"

On vous attends nombreux, n'hésitez pas à relayer ce mail et à inviter vos amis sur l'évènement Facebook (lien plus bas) !

INFORMATIONS

- L'exposition s'étendra du 28 avril au 22 juin.

- Vernissage le jeudi 27 avril à partir de 18h30. Venez partager un verre avec nous en présence de l'artiste !

- L'exposition aura lieu à la boutique Hors-Série, au 67 Rue du midi 1000 Bruxelles

- Plus d'informations sur Ton Van Meesche sur son site internet: www.tonjazz.eu ou sur son Facebook (Ton Van Meesche)


- N'hésitez pas a suivre le Facebook du magasin: https://www.facebook.com/horsserieshop/



jeudi 6 avril 2017

Ciné-Concert Samedi 22 Avril 21h

 Ces trois musiciens ont chacun une carrière marquée par de nombreuses expériences dans des univers artistiques variés, ce ciné-concert en est l’illustration.
Victor Sjöström est le père du cinéma suédois. Chaplin le considérait comme le meilleur metteur en scène du monde. Il tourne en 1924 aux Etats-Unis l’un de ses chefs-d’œuvre. L’histoire de ce scientifique qui giflé et trahi, survit en devenant clown, « le clown qui reçoit des gifles » atteignant ainsi la gloire par le geste qui fut sa chute, nous touche incroyablement, parce qu’elle parle d’une manière forte, profonde et subtile, de l’amour, de l’humour, et de la terrible ironie de la vie. La finesse de réalisation, l’incroyable créativité de Sjöström, la profondeur et la simplicité de cette histoire font de ce film une terre extrêmement fertile pour la musique.
« Une musique qui cisèle l’émotion et relève le drame qui se noue sur la toile » Ouest-France
« Les larmes du clown est une musique poignante, intense. Elle n’accompagne pas le film, elle fait jeu avec lui. Elle s’improvise par touches légères ou graves, ne souligne ou ne surligne jamais. Elle est là magnifique, magnétique » Luc Bouquet Impro-jazz 2010
UNE SOIREE A NE PAS MANQUER !


vendredi 31 mars 2017

"Time Expired" Sylvia Howard quartet Le CD EST SORTI !


    Le CD du quartet de Sylvia Howard enregistré au Domaine du Prieuré d'Estagel en septembre dernier par Gérard Terronès pour son label Futura et Marge est disponible.

 Vous pouvez le commander auprès de Le Jazz Est Là en nous envoyant un mail à  lejazz.estla7@gmail.com

    Ce concert avait été organisé par notre association. Gérard qui tenait à faire cet enregistrement  nous a quittés tout dernièrement. Nous souhaitons diffuser largement ce qui constitue son dernier travail pour le jazz.




mardi 28 mars 2017

Healing Unit c'était le samedi 25 mars

                                        Autres photos de ce grand concert sur la page photos

dimanche 19 mars 2017

Gérard Terronès nous a quittés


 Notre ami Gérard Terronès producteur du label Futura et Marge depuis 1969 est décédé dans la nuit du 17  mars. Il a consacré sa vie au jazz avec un esprit libertaire et la volonté affichée d’être indépendant. Avant son hospitalisation récente, il réglait encore les derniers détails pour la sortie du CD du concert du quartet de la chanteuse Sylvia Howard qu’il était venu enregistrer au Domaine du Prieuré d’Estagel en septembre dernier, de façon méticuleuse comme il l'a toujours fait, toujours très attentif à tous les acteurs du travail accompli, soucieux de réaliser quelque chose de parfait. La plupart des grands noms du jazz sont sur son label dont la quasi-totalité des enregistrements sont en « live ». Venant d’abord du blues, comme il tenait toujours à le rappeler, il s’ouvre rapidement aux courants nouveaux pour lesquels il prend tous les risques pour faire vivre cette musique, toujours à la recherche de quelque chose de nouveau, d'original. Il aura œuvré jusqu'au  bout de ses forces gardant le même esprit que celui qui l’animait au tout début de sa carrière. C'est une grande figure du jazz qui s'en va. Il nous reste à offrir la mémoire de l'immense oeuvre accomplie avec le souffle d'un esprit ô combien libertaire.
Patrice Goujon le 19 mars 2017
(voir lien avec le label Futura et Marge + rubrique article "Jazz-Hot"  N°383 avril 1981
article de Patrice Jannel)